Accueil

Lorem ipsum dot net color

ARTICLES A LA UNE

Chine : des signaux mitigés sur la conjoncture

Les statistiques d’activité du mois d’août publiées le 16 septembre sont ressorties nettement en dessous des attentes. Alors que le consensus attendait un rebond, après des données décevantes …

Retrouvez Régis Bégué sur BFM Business | 18 septembre 2019

Débrief de la séance du mercredi 18 septembre 2019 avec Régis Bégué, Directeur de la gestion actions chez Lazard Frères Gestion, dans l’émission « Intégrale Bourse »…

États-Unis : marché de l’emploi toujours solide malgré le ralentissement des créations d’emplois

Le dernier rapport sur l’emploi confirme le mouvement récent de ralentissement des créations d’emplois. 467 000 emplois ont été créés sur les trois derniers mois contre plus de …

NOS DERNIERES ACTUALITES

Belle moisson de prix pour Lazard Frères Gestion en cette rentrée !

Les performances de nos fonds sont récompensées par quatre Globes … Continuer la lecture de Belle moisson de prix pour Lazard Frères Gestion en cette rentrée !

Zone euro : 2% d’inflation, un objectif dangereux pour la stabilité macroéconomique ?

GRAPHIQUE DE LA SEMAINE La BCE se fixe pour objectif … Continuer la lecture de Zone euro : 2% d’inflation, un objectif dangereux pour la stabilité macroéconomique ?

Le Royaume-Uni devrait échapper à la récession (pour l’instant ?)

Graphique de la semaine L’estimation mensuelle du PIB britannique, calculée … Continuer la lecture de Le Royaume-Uni devrait échapper à la récession (pour l’instant ?)

Obligations de la zone Euro à duration courte : Investir sur le crédit Euro dans un contexte de taux incertain

La gestion obligataire à duration courte (« short duration ») se destine aux investisseurs, particuliers ou institutionnels, désireux de prendre position sur la partie courte de la courbe des taux (0 – 5 ans).

États-Unis : une situation très similaire à 2016

Les indices ISM1 publiés pour le mois de septembre ne sont pas bons. L’ISM manufacturier baisse de 49,1 à 47,8, ce qui représente un point bas depuis 2009, mais reste relativement proche du niveau de janvier 2016 situé à 48,0.

Institutions financières européennes : Des taux de défaut relativement faibles

Particulièrement regardé depuis la crise de 2008, le taux de défaut mesure la proportion d’émetteurs ne parvenant pas à payer leurs intérêts périodiques ou à rembourser, à échéance, la valeur nominale de leur obligation. Ces taux, particulièrement disparates selon les régions, permettent d’évaluer le risque porté par le prêteur.